Michel Lokola Elemba, ministre du Budget explique :" Il faut faire la part de choses. Le gouvernement central dispose de moyens qui lui permettent d’intervenir, parce que le gouvernement central n’a pas de territoire. Donc, si le gouvernement central intervient quelque part pour construire des routes, c’est sur un territoire d’un gouverneur. Donc, il y a eu l’intervention du gouvernement central en faveur d’une situation qui se dégradait, les érosions de la ville de Kinshasa. Donc, le gouvernement a eu à gérer cet argent sur le territoire de Kinshasa."

Concernant la crise économique mondiale, le ministre a affirmé qu'une commission interministérielle a été mise en place. Sa mission : suivre l'évolution de la crise et proposer des stratégies pour atténuer ses effets en République démocratique du Congo. En outre, il a souligné que cet aspect de la lutte est contenu dans le budget 2009, c'est ainsi que les ressources d'investissement sont passées de 18% en 2008 à 36% en 2009.

Source : okapi