trainLes habitants de la commune de Masina plaident pour le retour du transport ferroviaire qui va de la Gare centrale jusqu’au terminus de Masina.

Selon la source, le train, qui empruntait ce tronçon, aurait été suspendu depuis novembre 2008 à la suite des batailles rangées entre les habitants du quartier Kingabwa, dans la commune de Limete et les passagers du train, provocateurs de ces troubles.

Interrogé par l’agence presse associée, M. Kakesa Jean-Jacques, habitant la commune de Masina, a indiqué que ces affrontements, souvent à l’arme blanche, accompagnés de jet de projectiles, avaient causé plusieurs dégâts tant matériels qu’humains avec, parfois, mort d’hommes. «Nous avons l’impression que la suspension du trafic du train de la Gare centrale jusqu’à Masina est une punition pour nous, habitants de Masina. Nous demandons à l’autorité compétente de rétablir ce trafic dans notre juridiction», a-t-il déclaré.

Pour sa part, Mme Wivine Masiala de Masina, a fait remarquer que ce train pourrait commencer à circuler au cours de ce mois de janvier 2009, coïncidant avec la fin de la sanction infligée aux passagers. «La suspension du train urbain à Masina a rendu le transport routier difficile sur le boulevard Lumumba et sur le tronçon routier Kingasani ya suka-Quartier 1 de la commune de Masina», a-t-elle noté. Avant de solliciter l’indulgence des autorités pour les passagers de Masina afin de remettre le train sur le rail.

En effet, le combat qui généralement oppose la population du quartier Kingabwa a celle de Masina ne date d’aujourd’hui. Les dégâts ont toujours été importants. Il cause préjudice aux usagés de ce tronçon.

Le gouvernement doit faire de son mieux pour prendre des mesures sévères afin de rétablir de l’ordre dans cette partie de la ville de Kinshasa. Il doit imposer son autorité pour éviter la répétition de ce genre d’échauffourées qui ne sont rien d’autre que du banditisme.