Marche_centralCes produits vivriers proviennent de l’Ituri et de Walikale dans le Nord-Kivu. Il s’agit notamment de haricots et de poissons salés. Cependant, malgré cette abondance, les prix de certains produits restent inchangés sur le marché. Les commerçants et les transporteurs de ces produits expliquent cette situation par des multiples taxes auxquelles ils sont soumis tout le long du trajet. A cela, ils ajoutent aussi l’instabilité du taux de change des devises dans la ville. Ils sollicitent l’intervention des autorités pour régulariser cette situation.

Le territoire de Luiza connait une grave insécurité alimentaire. C’est ce qu’a  un député provincial qui revient des vacances parlementaires dans ce territoire. Le député Mambombo Sasadi explique que cette situation est due au prix élevé du manioc sur les marchés du territoire des suites de pourrissement de maniocs avant leur maturité. Face à cette situation, il lance un appel aux organismes œuvrant dans ce domaine de venir en aide à la population de Luiza. Le ministre provincial du Développement territorial dit être informé de la situation. Il projette de se rendre à Luiza ce vendredi. Il pourrait ensuite consulter les agences du système des Nations Unies, le FAO et le PNUD pour une intervention rapide, comme c’était le cas pour les territoires de Mweka et Ilebo

Source : okapi/Kinshasa