matadiPlusieurs quartiers de la ville de Matadi manquent d’eau potable depuis plus d’une semaine déjà. Cette situation a été au centre d’une réunion qui a regroupé ce week-end, le Maire de la ville de Matadi et les responsables de la Regideso. Elle avait pour objectif de connaître les causes de ce problème et trouver des solutions

La Regideso justifie cette situation par les coupures intempestives du courant électrique par la Snel, Société Nationale d’Electricité. «48 coupures du courant électrique ont été enregistrées pour la période allant du 08 décembre 2008 au 05 janvier 2009», a affirmé le n°1 de la Regideso Bas Congo.
Cette situation perturbe le fonctionnement des usines de captage d’eau de la Regideso. Selon David Pelokosi, la cause serait la vétusté des matériels qui datent de l’époque coloniale.

De son côté, Dieudonné Mabika, Directeur Provincial de la Snel, déclare : «Si la Regideso veut avoir du courant régulièrement, qu’elle paie d’abord les factures qu’elle doit à la Snel». La facture en question tournerait autour de 75 millions de Francs Congolais.

Par rapport à cette situation, le Maire de la ville de Matadi a déclaré que des solutions seront trouvées les semaines qui viennent, c’est-à-dire dès le début des travaux qui seront financés par la Banque Mondiale. Ces travaux permettront à la Regideso et à la Snel de bénéficier de nouveaux matériels.

Source : Okapi/Kinshasa