Matadi_PortLa société civile pour le droit de l’Homme, une ONG basée à Boma, à plus de 110 kilomètres au Nord ouest de Matadi, dénonce le retour, depuis plus de deux mois au port de Boma, de plusieurs services interdits d’y fonctionner. Selon le directeur et porte-parole de cette ONG, le retour de ces services se fait avec la complicité des certaines autorités de l’état. Pour Barthélemy Vubu, cette pratique décourage les importateurs à dédouaner leurs marchandises à Boma