PcST. JOHN, Jersey, Channel Islands--(BUSINESS WIRE)--O3b Networks, le développeur d'une nouvelle qualité de fibre, d’Internet backbone mondial, a annoncé aujourd'hui que Microcom RDC a signé un contrat pluriannuel de plusieurs millions de dollars pour le service Quick Start (démarrage rapide) d’O3b Networks. Le service géré du transporteur de Quick Start d’O3b fournit un accès Internet à haute bande passante et à faible latence, de façon directe, à Microcom. Une fois connectée, Microcom offrira un accès Internet, plus abordable et à haute vitesse à ses clients.

O3b Networks, financée par Google Inc., Liberty Global, Inc. et HSBC Principal Investments, est en train de construire le premier réseau mondial par satellites avec vitesse de fibre à ultra-faible latence. Le réseau est conçu pour améliorer l'accès à Internet pour des millions de consommateurs et entreprises dans les marchés émergents et en développement. L'activation est prévue pour la fin de 2010.

"En tant que premier fournisseur de services Internet sans fil dans la République démocratique du Congo, nous avons réussi à traiter le problème d'accès des clients à notre réseau; pour nous, le défi est de fournir une connexion de faible latence à l'Internet mondial", a déclaré Leon Ntale, directeur général de Microcom. "Avec le service de démarrage rapide d’O3b, nous avons accès à un service de qualité de fibres en épargnant le coût d'un réseau de fibres. Avec le backbone d’O3b, nous espérons fournir un accès Internet à haute vitesse pour les 60 millions d'habitants de la RDC."

"Microcom, comme de nombreux opérateurs de marchés émergents, a d'importantes possibilités de fournir de nouveaux services de données", a déclaré John Finney, Vice-président exécutif de Ventes et Marketing à O3b Networks, Ltd. "Dans la plupart des marchés, le réseau backhaul fiable à faible latence n'existe pas. C'est là qu’O3b entre en jeu. Nos solutions permettent aux opérateurs de fournir une expérience Internet similaire aux marchés des pays développés. "

A propos de Microcom RDC

Microcom, fondée en 1982, est le premier fournisseur de service d'accès Internet sans fil (WISP) dans la République démocratique du Congo et le Congo Brazzaville. Depuis sa fondation, Microcom a recueilli une expérience dans les télécommunications avec le déploiement de son réseau privé par satellite dans douze villes de la RDC. Dans chaque ville, l'accès à Internet est assuré par un réseau d'accès sans fil à large bande de Wimax conçu pour fournir des données à haute vitesse aux utilisateurs d’Internet. Microcom a construit le premier réseau WiMax africain. Aujourd'hui, ils ont plus de 5000 équipements CPE installés. En 2009 et 2010, Microcom va développer ses réseaux fixes pour fournir un nouveau réseau de WiMAX mobile et utiliser la capacité d’ O3b Networks pour fournir une connexion à l'Internet avec faible latence.

À propos d’ O3b Networks

O3b Networks est entrain de construire un backbone d’Internet mondial basé sur les satellites de nouvelle qualité de fibre, pour les opérateurs de télécommunications (telcos) et les fournisseurs de services Internet (FSI) dans les marchés émergents. Avec le déploiement prévu pour la fin de 2010, le système d'O3b Networks va combiner la portée mondiale avec la vitesse d'un réseau de fibres optiques. Avec les investissements et le soutien opérationnel de Google Inc., Liberty Global, Inc. et HSBC Principal Investments, le système d'O3b Networks fournira à telcos et aux fournisseurs de services Internet une alternative de connexion à haute vitesse et à prix bas, pour connecter leurs services 3G, WiMAX et les réseaux par lignes fixes avec le reste du monde. Cela permettra à des milliards de consommateurs et d’entreprises dans plus de 150 pays de bénéficier de la connectivité Internet à haute vitesse pour des applications éducatives, médicales et commerciales. Le siège principal d’O3b Networks est à St. John, Jersey, Channel Islands. Des systèmes de sol et des développements techniques sont gérés par une filiale en propriété exclusive en Englewood, au Colorado. Pour plus d’informations, visitez le site: www.o3bnetworks.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.