MLCLa Chambre basse a décidé mardi de transférer, devant la justice, le dossier de détournement de plus de 85 millions de francs congolais, destinés à la province de l’Equateur. D’après l’enquête parlementaire, José Makila, gouverneur de province, est impliqué. Il a autorisé l’utilisation de ces fonds, destinés au payement des salaires de 3 mois des enseignants du Sud-Ubangi, à d’autres usages. Pour sa part, le gouverneur de la province de l'Equateur José Makila nie les faits. Pour lui, l’Assemblée nationale a traité une matière de la compétence de l’assemblée provinciale

José Makila explique : « L’assemblée nationale a violé la Constitution. Le bureau de l’Assemblée nationale doit tout simplement transmettre ce dossier au bureau de l’Assemblée provinciale. Qui, lui, examinera ce rapport. Qui (Assemblée provinciale : ndlr) va interpeller le commissaire de district. Qui pourra même interpeller le gouverneur. Qui va vérifier la véracité du document. Qui va vérifier s’il y a détournement ou pas. Ça (traduire le gouverneur en justice : ndlr), c’est du ressort de l’Assemblée provinciale et non de l’Assemblée nationale. »
José Makila ajoute que l’Assemblée nationale a traité ce dossier avec beaucoup de sentiments et de légèreté.
Pour sa part, l’Assemblée nationale déclare avoir pris la décision de saisir le procureur général de la République. Et il revient à ce dernier de déclencher le processus. Processus qui, d’après le bureau du rapporteur de l'Assemblée nationale, prévoit de contacter l’Assemblée provinciale.

Source : Okapi/Kinshasa