Bertrand_Bisimwa_CNDPLa 3ème session de pourparler de Nairobi entre le gouvernement et le CNDP a pris fin jeudi. La médiation a demandé aux deux parties d’aller consulter leurs bases avant la signature du cessez-le-feu. Les pourparlers reprendront le 25 janvier prochain. Selon le porte-parole du CNDP, il reste quelques points sur lesquels les deux parties doivent se mettre d’accord,

Bertrand Bisimwa, porte-parole du CNDP, explique : « Jusqu’au stade actuel, nous ne sommes pas autorités à en parler, étant donné que ce document est encore en chantier. A sa signature, nous pourrions vous en révéler le contenu. »

Pour Bertrand Bisimwa, la crise actuelle au sein du CNDP n’ont nullement influencé les travaux de Naïrobi : « Ce n’est pas du côté du CNDP qu’il faut trouver la cause qui a fait que ce document ne soit pas signé. Cette question n’a jamais été soulevée par qui que ce soit dans les négociations. Donc, au stade actuel, le blocage ne vient pas du CNDP. »

Source : Okapi/kinshasa