Bosco_NtangadaDix officiers du CNDP accompagnés de Bosco Ntaganda , chef d’état-major de ce mouvement, ont fait cette déclaration ce vendredi 6 janvier en début de soirée à Goma. C’était en présence du chef d’état-major de l’armée rwandaise James Kabarebe et de John Numbi, chef de la police de la RDC

« La déclaration de fin de guerre entre les troupes des FARDC (Armée nationale congolaise) et le CNDP entre en vigueur dès ce 16 janvier 2009 », a déclaré le porte-parole militaire de ce mouvement à la presse locale. Voici par ailleurs le condensé de cette déclaration, lue par le colonel Munwakazi : « Au nom des officiers et des combattants du CNDP, devant Dieu, le peuple congolais tout entier, l’Afrique et le monde, déclarons solennellement ce qui suit : 1°la fin, à dater de ce jour, 16 janvier 2009, à 15 heures, des hostilités entre le CNDP et les FARDC.2° La mise, dès cet instant, à la disposition du haut commandement des Forces armées de la République Démocratique du Congo de toutes les forces combattantes du CNDP, en vue de leur intégration au sein de l’armée nationale »

Par ailleurs, le CNDP déclare que ses troupes sont prêtes à participer à la mise en œuvre du plan conjoint établi par le Rwanda et la RDC, plan qui prévoit des opérations militaires contre les combattants hutu rwandais, les FDLR.

Sur un autre chapitre, le CNDP déclare que toutes les barrières érigées par son mouvement et les FARDC sont désormais levées pour permettre la libre circulation des personnes et faciliter notamment le retour des déplacés dans leurs milieux. Le CNDP espère ainsi que le gouvernement va accélérer la promulgation de la loi d’amnistie couvrant les faits insurrectionnels et de guerre, conformément aux actes d’engagement de Goma.

Il faut noter également la présence à cette cérémonie du ministre de l’Intérieur Célestin Mbuyu et de beaucoup d’officiers supérieurs du CNDP.

Source : Okapi/Kinshasa