Les commandants dissidents de la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) emmenés par le chef d'état-major, Bosco Ntaganda, ont annoncé vendredi soir dans un communiqué publié à Goma (est de la RD Congo) "la fin de la guerre".

"Nous membres de l'état-major du CNDP devant le peuple congolais tout entier déclarons (...) la fin, à dater de ce jour, 16 janvier 2008, des hostilités entre CNDP et FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo)", ont déclaré une douzaine de commandants du CNDP, à l'issue d'une réunion en présence de chefs militaires des FARDC et rwandais, et du ministre de l'Intérieur, Célestin Mbuyu.

Le CNDP est en crise ouverte depuis l'annonce, le 5 janvier, par M. Ntaganda, du limogeage pour "mauvais leadership" de son chef historique, Laurent Nkunda.

Ce dernier a depuis affirmé que M. Ntaganda n'avait "plus d'ordre à donner" au sein du mouvement.

Source : Afp