BCCLes réserves de la Banque Centrale du Congo, BCC, ont fortement diminué depuis un mois. Selon le journal belge Le soir qui cite « Le potentiel » de Kinshasa, ces réserves en devises seraient passées de 202 millions de USD en fin novembre, à 50 millions seulement en décembre dernier. Pour renflouer à nouveau les réserves de la BCC, Kinshasa compte sur Breton Wood

Kinshasa avait demandé à son partenaire de Breton Wood une assistance à ce sujet. Cette assistance est donnée aux pays pour lutter contre les chocs extérieurs comme la crise financière internationale.

Le FMI dit être en train d’étudier cette possibilité. Brian Ames, chef Afrique du Fond Monétaire International, explique : « Le niveau d’assistance sera soumis à l’approbation du conseil d’administration du FMI. Mais il peut s’élever à concurrence de 200 millions de dollars. On espère que, dans les prochains mois, on pourrait se présenter à notre conseil d’administration avec une proposition pour ce financement. Donc, la date n’est pas encore fixée, mais on est entrain de le faire le plus tôt possible. Il n’y a pas, comme d’habitude, des conditionnalités, mais en même temps il faut s’assurer que le gouvernement gère une politique économique cohérente avec la stabilité macroéconomique. Ça, c’est la seule condition. Donc, on a discuté en décembre, avec le gouvernement, de la politique fiscale et monétaire pour 2009, qui est cohérente avec les objectifs du gouvernement, y compris la stabilité macroéconomique. »