Le porte-parole de la Monuc, le lieutenant-colonel Dietrich, confirme que les patrouilles de l'Onu sont bloquées dans la ville Goma et ne peuvent se rendre dans les zones au nord de la ville où les troupes rwandaises ont pris position. Les humanitaires sont également empêchés de voyager vers le nord. Selon l'officier onusien, près de 4 000 soldats rwandais auraient pénétré au Nord-Kivu pour traquer les rebelles hutus des FDLR. D'autres sources font état du déploiement de 6 000 Rwandais.