Compris entre le Centre supérieur militaire et l’arrêt «DGI», à Binza-Ozone, dans la commune de Ngaliema. A l’origine, la stagnation de l’eau sur ce tronçon suite à la mauvaise exécution, il y a quelque trois mois, des travaux de réhabilitation par une entreprise de construction de la place. L’eau étant l’ennemi de la chaussée, elle a fini par avoir raison de l’asphalte qui disparaît progressivement. Les conducteurs de véhicules qui empruntent ce tronçon sont soumis à une véritable gymnastique. Ils craignent pour leurs véhicules d’éventuelles pannes de rotules, d’amortisseurs, de crevaison depneus, etc.