situé dans la commune du même nom seront démolies. Ainsi en a décidé le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango. Désaffecté après cinquante ans de sa fermeture, ce cimetière est convoité par des entreprises et des particuliers. D’après une source de l’Hôtel de ville de Kinshasa, plus de 15 hectares de ce terrain avaient été vendus par des chefs coutumiers en complicité avec quelques géomètres du ministère des Affaires foncières dont certains sont aux arrêts.