conseil_ministresLe Chef de l'Etat, Joseph Kabila Kabange, a présidé vendredi, à Kinshasa, une réunion interinstitutionnelle axée sur les opérations conjointes menées par les FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo) et des unités de l'Armée ougandaise contre des éléments de la LRA (L'Armée de résistance du seigneur) dans la province Orientale.

La réunion a également porté sur les opérations similaires conduites par les FARDC et des unités de renseignements du Rwanda contre les ex-FAR (Forces armées rwandaises), les Interahamwe et les FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) dans la province du Nord-Kivu, indique un communiqué rendu public à l'issue de cette rencontre. Le communiqué ajoute que les opérations en cours dans la province Orientale se poursuivent et prendront fin dans vingt et un (21) jours, à dater du 23 janvier 2009, et que celles menées dans le Nord-Kivu qui visent des cibles précises, vont faire l'objet d'une évaluation après quinze (15) jours.
Il renseigne que certaines dispositions ont été prises au regard des opérations menées aussi bien dans la province Orientale que dans celle du Nord-Kivu, notamment celles relatives au retour de l'armée de l'Ouganda et des unités de renseignement du Rwanda et à la protection des populations civiles. Le communiqué précise de même que des mesures prises seront suivies par une campagne de sensibilisation et d'explication à l'intention de l'opinion nationale et internationale. Outre le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, les présidents de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe et du Sénat, Léon Kengo Wa Dondo, ainsi que le Premier ministre, Adolphe Muzito ont pris part à cette rencontre.

Ci-dessous le texte intégral de ce communiqué :

Une réunion interinstitutionnelle s'est tenue ce jour, vendredi 23 janvier 2009 sous la haute direction de Son Excellence M. le Président de la République, Chef de l'Etat.
Ont pris part à cette réunion :
- le président de l'Assemblée nationale,
- le président du Sénat et
- le Premier ministre.

Deux points ont été examinés au cours de cette rencontre, à savoir :

Primo, la situation dans la province Orientale avec les opérations conjointes des FARDC et des unités de l'Armée de l'Ouganda contre les éléments de la LRA ;
Secundo, les opérations conjointes FARDC et des unités de renseignements du Rwanda contre les ex-FAR, Interahamwe, FDLR, dans la province du Nord-Kivu.
S'agissant des opérations en cours dans la province Orientale, celles-ci se poursuivent et prendront fin dans 21 jours, à dater de ce jour.
En ce qui concerne le Nord-Kivu, il y a lieu de noter que les opérations vont faire l'objet d'une évaluation après 15 jours. Celles-ci visent les cibles bien précises. Et elles ne concernent que cette province, selon l'Accord conclu.

Par ailleurs, pour toutes ces opérations, aussi bien dans la province Orientale que dans le Nord-Kivu, les dispositions sont prises pour que :
- le retour de l'armée de l'Ouganda et des unités de renseignements du Rwanda puisse s'effectuer dans les délais impartis ;
- toutes les mesures de protection des populations civiles et dans le respect strict du droit international humanitaire soient observées en collaboration avec la MONUC, et ce, conformément à la Résolution 1856 du Conseil de sécurité de l'ONU.

Ces mesures seront suivies par une campagne de sensibilisation et d'explication pour une meilleure information de l'opinion tant nationale qu'internationale.
Enfin, pour atteindre l'objectif ultime de la paix et de la sécurité dans la région des Grands lacs, les contacts vont se poursuivre :
- au plan politique avec l'envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies et celui de la région des Grands lacs ;
- au plan diplomatique, notamment, avec la normalisation rapide des relations diplomatiques avec les pays voisins et le rétablissement de la coopération régionale, conformément au Pacte sur la paix, la sécurité et le développement de la région des Grands lacs signé à Nairobi, ainsi que la redynamisation de la CEPGL.

Source : ACP/Kinshasa