Militaires_brass_sLes ex-combattants du CNDP ont été officiellement intégrés, jeudi, au sein de l’armée nationale, les FARDC. C’était au cours d’une modeste cérémonie présidée par le ministre de la Défense, Charles Mwando Nsimba, à Rumangabo, 50 kilonètres au nord de Goma, en territoire de Rutshuru. L’opération est donommée « Intégration accélérée ». Celle-ci ne risque-t-elle pas d’être confondue et de connaître le même sort que l’opération de « mixage » de fin 2006 début 2007

La question est sur la bouche de nombreuses personnes au Nord-Kivu. Interrogé à Rumangabo à cet effet par radiookapi.net, le général Numbi, commandant des opérations à l’Est de la RDC, se veut rassurant.
« Cette décision découle de deux Etats. Contrairement à la fois passée, le Rwanda et le Congo ont décidé de pacifier la région des Grands Lacs pour qu’il y ait la paix et que le développement commence », a-t-il indiqué. « Et les amis du CNDP et de Pareco aussi ont tous réalisé que, […] trop c’est trop, il faudrait qu’on arrête », a ajouté le général Numbi avant d’affirmer que cette nouvelle opération ne connaîtra pas le problème de mixage. « Cette fois ci, nous avons la pleine conviction que nous allons vers l’avant et c’est une paix durable », a-t-il conclu.