sac_de_rizLes entrepôts du port de l’Onatra à Boma contiennent toujours le riz de l’entreprise Congo Futur déclaré impropre à la consommation par l’Office congolais de contrôle, OCC. « Cette présence de riz avarié est un danger public, il doit quitter impérativement la ville », a déclaré jeudi la maire de Boma

Mme Marie José Niongo Nswami est formelle : « Ce riz est impropre à la consommation. L’OCC l’a démontré et le gouvernement Gizenga a été du même avis » La maire de Boma ne comprend pourquoi la décision sur ce riz traîne. Sa délocalisation ou sa destruction est plus qu’urgente, ajoute-t-elle.

Du côté des autorités du port de Boma, elles affirment également que ce riz est devenu encombrant dans les magasins du port. D’autres marchandises manquent d’espace à cause de la présence de ce riz. Umba –di- Malanda, directeur des ports maritime a affirmé qu’il était en pourparlers avec le procureur de la République en charge de ce dossier pour voir comment entreposer ce riz ailleurs, en attendant la décision de la justice.
Pour rappel, plus de 5 tonnes de riz ont été saisies il y a 6 mois par l’OCC au port de Boma. Ce riz appartenant à l’entreprise Congo Futur a été déclaré impropre à la consommation.