jkk_lancement_travauxOutre la sécurité, le programme des 5 chantiers a constitué le second volet de la conférence de presse du président congolais, Joseph Kabila, samedi dans la capitale. Il s'est dit impatient, car, d’après lui, les travaux n'ont pas encore pris la vitesse de croisière

Mais, pour le moment, a dit le président de la République, l’essentiel, c’est que les travaux du programme de 5 chantiers a déjà démarré. La RDC sera t-elle en mesure de continuer à financer ces travaux face à la baisse du cours des minerais et la crise financière mondiale ? Réponse de Joseph Kabila : « Je crois bien que oui, parce que jusque là, le prix du cuivre [reste] de 3 000 à 3 200 USD la tonne. On est toujours dans le bon, presque à la limite. Alors, sur ce plan là, le financement des chantiers, ll n’y a pas de problème. » Le chef de l’Etat ajoutera cependant : « La crainte, c’est, que faire pour que nous puissions diversifier notre économie? Il n’y a pas que le cuivre et le diamant. D’ailleurs le diamant, aujourd’hui, le marché n’existe pas. Hier, le carat du diamant se vendait à 150 à 200 USD. Aujourd’hui c’est 16 USD. C’est ce qui explique la situation de la Miba. Ce n’est plus rentable le diamant. Alors, il faut diversifier l’économie. Nous pensons qu’il faut aller vers l’agriculture. C’est ça la base, c’est ça la fondation. On a oublié l’agriculture dans ce pays depuis très longtemps, et il y a des efforts dans ce sens là, avec la mécanisation de l’agriculture. C’est ça l’objectif. »