chantierLe trafic routier a repris ce week-end entre la Mission Djuma à plus de 200 kilomètres de Bandundu ville et ses centres environnants après la réhabilitation du pont Mobubu grâce à un financement de la Monuc/Bandundu. Cette reprise intervient après trois ans d’interruption totale, due à l’écroulement du pont Mobubu. Les grands transporteurs ainsi que les passagers fréquentent désormais ce chemin, longtemps abandonné. Déjà près de 1000 sacs de produits agricoles ont pu être évacués.

Les villages de Mbalibi, Yama, Sia et les environs de la mission Djuma, viennent de revoir les grands camions foulés une fois de plus leur sol. La Monuc Bandundu a œuvré pour ce désenclavement. C’est grâce à ce financement que le comité des parents de l’école primaire Kizuemi a réhabilité le pont Mobubu endommagé depuis trois ans. Le directeur de cette école, M. Ntabala se rejouit de la nouvelle, car ce pont a causé la déscolarisation des enfants et certains parmi eux se sont noyés pendant les inondations.
Les cultivateurs expriment aussi leur joie car ils peuvent beaucoup produire à présent en sachant que toutes leurs marchandises seront évacuées vers les grands centres de consommation.
Pour les transporteurs, cette réhabilitation est la bienvenue. Ils peuvent ramener à Kinshasa une quantité suffisante de manioc, courge et autres produits de cette contrée. La population est donc appelée à en faire un bon usage.

Source : Okapi/Kinshasa