Nous l’écrivions ce dimanche matin, des ex-combattants rwandais du RUD-RPR et leurs dépendants présents au camp de Kasiki, à Lubero, devaient être rapatriés au Rwanda ce dimanche par la Monuc. Mais, stupeur ! Le camp est vide depuis ce matin. Les 74 ex combattants et leurs dépendants ont fui ce camp situé à 200 kilomètres au sud-ouest de Butembo pendant la nuit. La raison de cette désertion demeure inconnue jusque-là

Ce dimanche matin, le camp de Kasiki est désert. Les 74 ex combattants FDLR et leurs 94 dépendants sont introuvables. Ils ont laissé derrière eux, les animaux de la basse cour, des vêtements, des couvertures, des matelas, des vivres et même des ustensiles de cuisine. Les ex combattants et leurs dépendants seraient partis dans la précipitation, selon le gestionnaire du camp Fataki Avazi. Pour le représentant du gouvernement à la cérémonie de fermeture du camp de Kasiki, rien n’indique la fuite des candidats au rapatriement. Il renchérit qu’hier samedi, tous les ex- combattants et leurs dépendants ont exprimé le vœu de retourner au bercail. Toutefois, ajoute-t-il, les portes leur restent ouvertes s’ils veulent regagner le camp. Ils bénéficieront de l’appui du CICR et du HCR, conclut-il.