belgiqueLe nouvel ambassadeur de Belgique en République démocratique du Congo (RDC), Dominique Struye de Swielande, est arrivé lundi soir à Kinshasa, avec l'espoir de prendre ses fonctions en fin de semaine, après neuf mois de crise entre la Belgique et son ancienne colonie, a-t-on appris mardi de source diplomatique.

M. Struye, un ancien ambassadeur à l'OTAN et puis à Washington, doit succéder à Johan Swinnen, qui a quitté Kinshasa à la mi-décembre à l'issue d'un séjour de plus de quatre ans en RDC, pour rejoindre Madrid afin d'occuper son nouveau poste d'ambassadeur de Belgique en Espagne. Il est arrivé lundi soir, a confirmé un porte-parole de l'ambassade de Belgique à Kinshasa.

Lettre de créances
M. Struye devait avoir ses premières réunions mardi matin, avec l'espoir d'une remise des lettres de créance en fin de la semaine pour lui permettre de fonctionner pleinement, a-t-il ajouté. Le ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, avait évoqué mercredi dernier la date du 13 février pour la présentation des lettres de créances au président congolais Joseph Kabila. au chef de l'Etat congolais, a ajouté M. De Gucht.

Crise diplomatique
Le gouvernement congolais a donné le 24 janvier son accord à l'agrément de M. Struye comme ambassadeur de Belgique, une étape de procédure qui était bloquée depuis des mois en raison de la - désormais résolue - crise diplomatique entre Bruxelles et Kinshasa, causée par des propos de M. De Gucht sur la corruption dans l'ex-Zaïre qui avaient irrité les dirigeants congolais.

Mais Bruxelles et Kinshasa ont tourné en janvier la page de cette crise de neuf mois par la publication d'une déclaration commune des deux Premiers ministres, Herman Van Rompuy et Adolphe Muzito, qui instaure entre leurs deux pays un dialogue "permanent, franc, ouvert et constructif, respectueux des institutions démocratiques et légitimes des deux Etats".