C’est par une cérémonie d’adieu aux troupes rwandaises, à Goma, que sera marquée la fin, au cours de ce mois de février, des opérations militaires conjointes sur la pacification du Nord-Kivu. La décision a été prise par le gouvernement de la RDC au cours du conseil des ministres qui s’est tenu vendredi à Kinshasa, sous la direction du premier ministre Adolphe Muzito

Le gouvernement congolais confirme, donc, pour ce mois de février, la fin des opérations militaires RDC- Rwanda au Nord-Kivu contre les FDLR.
« La fin des opérations congolo-rwandaises sur la pacification du Nord-Kivu avant la fin du mois de février courant sera marquée par une grande cérémonie d’adieu des forces rwandaises invitées. Cette cérémonie dont les préparatifs sont en cours aura lieu à Goma », a rapporté le ministre Lambert Mende de la Communication et médias, dans son compte rendu à l’issue de ce conseil. Néanmoins, toujours selon le porte-parole du gouvernement, « quelques poches de résistance des FDRL essaient encore d’échapper vainement au désarmement et au rapatriement par des opérations conjointes RDC-Rwanda. » Ces poches sont en train d’être pourchassées, a-t-il rassuré.

Au cours de la même réunion du gouvernement, il a été également question de l’évaluation des opérations conjointes en cours RDC-Ouganda contre les rebelles ougandais de la LRA en province Orientale. A ce sujet, le ministre Mende a annoncé la tenue à la fin de ce mois, à la frontière entre les deux pays, d’un sommet bilatéral. « Il ne reste, en tout et pour tout, qu’une seule véritable poche de plus ou moins de 250 rebelles du noyau dur de la LRA avec le seigneur de guerre Kony en secteur de Doruma autour de Bangali et Kipili », a-t-il indiqué.