matadiLa Minoterie de Matadi, Midema, a inauguré samedi son nouveau terminal céréalier. L’investissement a coûté à cette entreprise d’économie mixte 15 millions USD et lui permettra de doubler sa production. Le vice-premier ministre chargé de la Reconstruction, Emile Bongeli, a présidé la cérémonie inaugurale de cette dotation

Ce nouveau terminal céréalier est constitué d’une nouvelle grue flottante et d’un nouveau quai sur les rives du fleuve Congo. Selon l’administrateur délégué de la Midema, John Gregory, l'équipement va permettre à l’entreprise de doubler sa production estimée actuellement à 960 tonnes par jour, soit 21 330 sacs de farine. Les nouvelles installations de la Midema, déjà opérationnelles, sont principalement destinées à augmenter la vitesse de déchargement des matières premières utilisées dans la fabrication de la farine, a indiqué le même responsable.

En dehors du vice-premier ministre Bongeli, d’autres personnalités, nationales et provinciales, ont rehaussé de leur présence la cérémonie, notamment le gouverneur de province, Simon Mbatshia Mbatshia.

L’Etat congolais détient des parts au sein de cette entreprise, soit 40% contre 51,4 d’un groupe américain et 8,6% des particuliers.