image_file_2056Sava Ina et Kuzi sont occupés par des militaires angolais depuis une semaine. Ces derniers auraient même hissé le drapeau angolais dans ces villages. Le ministre provincial de l’intérieur du Bas Congo confirme l’information, mais assure qu’une délégation du conseil de sécurité du district des Cataractes est en mission dans ces deux villages frontaliers avec l’Angola

Tout a commencé vendredi dernier, selon les sources. Tôt le matin, les militaires des forces armées angolaises ont fait une incursion dans le village Sava Ina. Ils ont arrêté le policier congolais qui s’apprêtait à hisser le drapeau national, et l’ont emmené, avec son étendard, à 45 kilomètres de la frontière. En territoire congolais, ils ont brûlé des maisons, saccagé des bureaux de l’Etat et se sont installés, après avoir chassé tous les villageois. Environ un millier de personnes ont trouvé refuge dans la forêt, selon des sources proches de la société civile locale.

Les mêmes sources affirment que samedi dernier, deux hélicoptères de l’armée angolaise ont sillonné nuitamment le village Kuzi, avant que les militaire angolais ne l’occupe le lendemain matin. Le nombre de ces militaires reste inconnu. Selon les mêmes sources, la population restée dans le village ne sait plus vaquer à ses occupations. Ecoles et bureaux de l’administration publique sont restés fermés.

Pour le ministre provincial de l’Intérieur, toutes les dispositions appropriées ont été prises. David Kuku Dimayeye explique qu’une délégation a été dépêchée sur place pour s’enquérir de la situation.

Les deux villages occupés par les Angolais sont situés dans le secteur Gombe Sud, en territoire de Mbanza Ngungu, à plus 200 kilomètres à l’Est de Matadi.

Source : Okapi