Joseph_Kony_LRAUn commandant de la rébellion de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) a été capturé par l'armée ougandaise dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé mercredi à l'AFP le porte-parole de l'armée Felix Kulayigye.

Thomas Kwoyelo, régulièrement présenté comme le quatrième plus haut commandant de la rébellion, a été blessé et capturé mardi à l'issue de combats dans la localité d'Ukwa, dans le parc national de la Garamba, près de la frontière du Sud-Soudan. "Nous nous sommes retrouvés au contact des rebelles hier (mardi). Thomas a été blessé et il est à présent en détention. Nous avons également arrêté une partie des combattants qui étaient à ses côtés, d'autres ont pris la fuite", a expliqué Felix Kulayigye.

Les armées de Kinshasa et Kampala ont lancé en décembre, avec le soutien du Sud-Soudan, une opération militaire conjointe dans le but de capturer le chef de la LRA Joseph Kony, sans succès pour l'instant. Thomas Kwoyelo serait le plus haut responsable de la LRA capturé dans le cadre de cette opération. Les présidents congolais Joseph Kabila et ougandais Yoweri Museveni devaient se réunir mercredi à Kasindi, ville congolaise à la frontière avec l'Ouganda, pour "évaluer" l'opération.

"Il faut attendre le résultat de l'évaluation de l'opération pour savoir si l'on va aboutir au retrait des soldats ougandais ou à la prolongation de l'opération", avait affirmé lundi le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende. L'offensive anti-LRA avait été lancée après le refus répété de Joseph Kony de signer un accord de paix paraphé en avril 2008 par Kampala, pour mettre un terme à plus de 20 ans d'une des guerres civiles les plus longues et les plus brutales d'Afrique

Source : Belga/Bruxelles