Assembl_e_nationale301 sur 320 députés nationaux membres de l'AMP, (Alliance pour la majorité présidentielle) une plate-forme regroupant les partis du camp du Président de la République démocratique de Congo Joseph Kabila ont signé une pétition pour la déchéance du président de l'assemblée nationale, Vital Kamerhe. 

     Le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, qui l'a déclaré lundi à l'issue de  la réunion des députés de l'AMP à Kinshasa, a fait savoir que l'AMP a déclenché le processus de déchéance de Kamerhe " pour  faute lourde ". 

     " Vital Kamerhe a réservé une fin de non recevoir à l'appel  de sa famille politique de démissionner et il s'est passé du quorum en procédant à la cérémonie d'ouverture de la session ordinaire de mars à l'assemblée nationale " , a-t-il souligné, ajoutant qu'il faut laisser l'institution se doter d'un nouveau bureau afin de vite normaliser la situation et de faire  fonctionner la démocratie en RDC. Sur les 500 députés que compte  l'assemblée nationle, 251 signatures suffisent pour faire passer  la pétition. 

     M. Kamerhe a déclaré dans son discours, à l'occasion de la  cérémonie d'ouverture de la session ordinaire du mois de mars, que la question des démissions des membres du bureau de  l'assemblée nationale sera débattue au cours de la prochaine  conférence des présidents des groupes parlementaires avant d'être soumise à la plénière sans préciser la date. 

      M. Kamerhe, membre du parti présidentiel, est désavoué par sa  famille politique pour avoir qualifié, au lendemain du début de  l'opération conjointe RDC-Rwanda contre les rebelles Hutus  rwandais basés au Nord-Kivu, de "grave" la présence des troupes  rwandaises sur le sol congolais et demander au gouvernement de  "s'expliquer devant le peule congolais ".