Union_europeenneL’Union européenne est « très engagée » à appuyer le gouvernement dans la réforme de l’armée et de la police, a déclaré Roeland Van de Geer au terme d’une visite à l’ambassade de la République tchèque à Kinshasa.

La rencontre du représentant spécial de l’Union européenne pour la région des Grand lacs avec les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne et les représentants de l’EUSEC et de l’EUPOL a permis à ce diplomate de discuter de la réforme sécuritaire en RDC.

Il a eu également des échanges utiles avec le Premier ministre Adolphe Muzito, le ministre de l’Intérieur et sécuritaire, Célestin Mbuyu et son homologue de la Défense et Anciens combattants, Charles Mwando N’Simba sur la réforme dans le secteur de sécurité.

Le diplomate européen a vivement recommandé au gouvernement à s’engager résolument dans la réforme de ce secteur étant donné que l’Union européenne est prête à appuyer la réforme sécuritaire en RDC. L’appui de l’Union européenne porte sur la formation, la réorganisation et l’équipement qui sont considérés comme cadre de cette réforme. Une source de presse rapporte que le représentant spécial de l’UE pour la région des Grands lacs a eu également des entretiens avec les différents partenaires traditionnels. Il s’agit de la Monuc, l’Afrique du Sud, l’Angola, la Chine et les Etats-Unis. Par ailleurs, certains, comme la France et la Belgique avaient déjà entamé la formation des hommes de troupes et des officiers au niveau de l’armée et de la police.

En ce qui concerne les FARDC, l’UE reconnaît qu’il y a des défis majeurs à relever dans l’amélioration de formation, la gestion des ressources humaines, l’intégration des groupes armés et même de l’enregistrement des militaires. Cependant, les moyens financiers ne sont pas disponibles pour la construction des casernes et le cantonnement des troupes. Bien qu’il soit un travail de longue haleine, la réforme du secteur sécuritaire est nécessaire pour mettre en place une armée et une police républicaines et professionnelles pour restaurer la paix et l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du pays.

Source : le Potentiel