drapeauLe président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental a démissionné de ses fonctions. C’est au cours de la plénière du mercredi 25 mars que François Kabala Ilunga Mbidi a présenté sa démission, révèle l’ACP.

Interrogé à ce sujet, le président de l’organe délibérant du Kasaï Oriental dit avoir pris cette décision pour « préserver la paix sociale et l’harmonie en province après l’échec de toutes les démarches visant le retour de l’entente au sein de l’institution ». Avant de déclarer : « Je demande pardon pour les faiblesses et les excès qui m’ont été attribués. En âme et conscience, je me désengage de l’Assemblée provinciale ».

Après l’adresse du président sortant, la séance a été immédiatement suspendue. Cela a permis aux députés provinciaux de se retirer au bureau administratif de l’Assemblée provinciale, situé dans la commune de Duilu. Objectif : examiner à huis clos l’avenir de l’organe délibérant après la démission de son président. L’opinion se souviendra que le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental a été accusé de mégestion par les élus du peuple de cette institution. Depuis plus de deux semaines, les violons ne s’accordaient pas entre les députés provinciaux et trois membres du bureau, dont le président, la vice-présidente et le questeur. Motif : divergence de vue au sujet du partage de la dotation de 235 millions de francs congolais que les députés voulaient s’approprier à la suite de la mauvaise gestion constatée par une commission ad hoc, précise la source.

Pour bon nombre d’observateurs, la démission du président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental doit interpeller tous les membres de cette institution. En ce moment où les regards de tous les Congolais sont tournés vers la reconstruction du pays, ils estiment que les institutions de la République doivent être gérées conformément aux exigences de la bonne gouvernance.

A noter que le Kasaï Oriental n’est pas l’unique province a avoir des problèmes de ce genre au sein de son organe législatif. Pour preuve, un problème similaire s’est posé il y a quelques mois dans la province du Nord-Kivu

Source : le POtentiel/kinshasa.