La tuberculose atteint chaque année environ 100.000 personnes en République démocratique du Congo (RDC), dont près de 90% en âge de production, a déclaré dimanche à Kinshasa le ministre congolais de la Santé publique, Auguste Mopipi Mukulumanya.

Cette maladie qui, selon le ministre, rend invalide un être humain, demeure un grand problème de santé publique, empêchant la personne atteinte de travailler pendant une longue période.

Paradoxalement, beaucoup de Congolais morts de la tuberculose l'ont attrapée par négligence, du fait qu'il existe des médicaments contre cette maladie et que la tuberculose est guérissable.

Le ministre a indiqué qu'un engagement collectif va aider la RDC à lutter contre la stigmatisation et à aider les malades à se présenter devant les services médicaux.

Un plan d'action national 2006-2015 élaboré pour un montant d'environ 554 millions de dollars en vue de lutter efficacement contre cette maladie, a-t-il révélé.