La Coopération technique belge (CTB), à travers le Programme d’appui aux initiatives de développement communautaire (Paideco), a procédé, le mercredi 08 avril 2009, à l’inauguration des écoles primaires Moliambo, Tshwenge et E.P 6 Kingasani, dans la commune de Kimbanseke.

Trois édifices réhabilités grâce à son financement, celui du gouvernement provincial ainsi que de l’apport local. Objectif : améliorer les conditions scolaires des enfants dans la commune de Kimbanseke. Coût global des travaux : environ 120.000 Usd, contribution du gouvernement provincial et apport local non compris. Ces écoles ont été réhabilitées en l’espace de dix mois. Et c’est le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, qui a présidé la cérémonie d’inuaguration.

Dans son mot de circonstance, le conseiller technique de la CTB, Hervé Corbel, a fait savoir qu’à ce jour, il existe 12 sites de chantier scolaire dans la commune de Kimbanseke. Ce qui a fait engager un budget d’environ 546.000 euros.

Un montant qui représente le premier budget d’investissement en terme de secteur sur la commune, avec à peu près 30 % du budget global engagé à ce jour. Pour les bénéficiaires, c’et un acte qui restera gravé dans la mémoire.

«Depuis près de 30 ans, les élèves suivaient les enseignements dans des conditions inacceptables. Aujourd’hui, nous ne pouvons que nous réjouir. Car, nos élèves et nous, évoluerons dans des conditions qui nous permettront de produire un travail de qualité », a fait savoir la directrice de l’E.P 6 Kingasani, Madeleine Bileko Kutalu. Avant de promettre une gestion efficiente de cet édifice.

Par la même occasion, les responsables du Paideco ont procédé à la remise des attestations de participation aux participants à la formation en communication. Cette formation qui a comporté trois volets, s’est déroulée en trois sessions de trois jours. Une activité financée à la hauteur de 28.000 euros. Parmi les objectifs assignés, figure la participation du personnel communal formé à l’élaboration d’un véritable plan de communication pour la future entité décentralisée.

Paideco a également remis aux chefs de quartiers des cartes géographiques de certains entités de Kimbanseke. Question de leur permettre de bien aborder la dimension spatiale du développement, et de l’intégrer dans le processus d’élaboration. «Grâce aux cartes et au support informatique que nous venons d’acquérir, nous serons en mesure d’actualiser la base de données. Nous saurons également éditer et imprimer les cartes selon les besoins. C’est donc un outil précieux pour le processus d’élaboration du plan de développement communal », a déclaré un agent communal, sous le sceau de l’anonymat.

En rapport avec la production de ces cartes, un contrat et des avenants ont été signés avec un partenaire technique, pour un montant global de 8.331 euros. Frais de multiplication non compris.

Signalons par ailleurs que le gouverneur de la ville de Kinshasa était accompagné de quelques membres du gouvernement provincial de Kinshasa, notamment le ministre du Plan, Jean-Claude Mwissa et celui de l’Education, Thérèse Olenga.