bd_du_30_juinDepuis ce vendredi matin, les ingénieurs chinois sont passés à l’asphaltage de la chaussée, au départ du croisement boulevard du 30 juin - avenue Batetela, en direction de la gare centrale à Gombe. Seulement, des Kinois déplorent la disparition des œuvres d’art qui étaient des repaires historiques pour les passants

C’est depuis fin janvier que les travaux de réhabilitation du boulevard du 30 juin ont commencé. Selon le vice-premier ministre chargé de la reconstruction, c’est le gouvernement congolais qui finance ces travaux exécutés par une entreprise chinoise.

Cependant, s’ils apprécient les travaux, certains Kinois, se plaignent de la disparition des ouvrages d’art. Tel ce passant qui l’explique, pour le monument du rond point Mandela : « Nous sommes un peu inquiets de voir que certains endroits qui nous servaient de repère ont été changés. Il y avait quand même un monument de la paix ici. Mais on l’a déboulonné. Où va-t-on l’ériger, pour quelle raison ? On ne sait pas. »

Le gouvernement justifie cette situation par le souci de modernisation du boulevard du 30 juin. Professeur Emile Bongeli, vice 1er ministre chargé de la reconstruction, explique : « Tout ce qui se fait là, c’est parce qu’on doit refaire la route selon des normes modernes. Les arbres qui seront replantés répondront aux normes modernes. Tout ce qui va être mis à là-bas, ce seront de belles œuvres que les gens pourront venir admirer. »

La même autorité déclare que les travaux vont se terminer dans quelques semaines.
En attendant, le monument de la colombe de la paix, en mémoire à Nelson Mandela, se trouve sur l’avenue de la justice, juste en diagonale du collège Boboto.

Source : Okapi