Kivu_en_guerreUn calme relatif règne depuis ce lundi matin à Lunyasenge, au bord du Lac Edouard, dans le parc national des Virunga, au sud- est du territoire de Lubero, après les échanges de tirs qui y ont opposé, la nuit dernière, les combattants du Pareco aux militaires des FARDC. Ces échanges de tirs, qui ont duré environ 3 heures de temps, ont fait au moins 5 blessés par balles

Un groupe de combattants du Pareco, venu de la brousse, a fait irruption ce lundi matin, aux environs d’une heure du matin. Ces éléments ont attaqué les positions des FARDC dans le village de Lunyasenge, affirment les habitants. Les tirs ont été entendus jusqu’à 3 heures du matin. Des sources administratives indiquent qu’après le repli des militaires loyalistes, les assaillants ont mis le feu à leur camp de fortune (camp des FARDC), avant de se retirer en brousse.

La nouvelle est confirmée par des sources militaires de la région. Selon ces sources, il s’est agi d’une coalition Pareco-FDLR. Un lieutenant des FARDC a été grièvement blessé, 4 civils ont reçu des balles perdues. Ils ont été acheminés au centre médical de Vitshumbi, en territoire de Rutshuru.

Le commandant des troupes de Pareco affirme n’avoir aucune nouvelle. Le général La Fontaine qui se trouve actuellement à Goma indique que ses hommes présents encore à Lunyasenge sont ceux qui avaient été dispersés par l’armée nationale. Et dès lors, ceux-ci ne répondent plus à aucun commandement, ajoute-t-il.

Source : Okapi/Kinshasa