bd_du_30_juinToutes les constructions érigées le long du boulevard du 30 juin, avec empiétement de ce dernier par rapport à la limite tracée à l'époque coloniale par le constructeur belge seront démolies pour faciliter la bonne exécution des travaux de modernisation de cette grande chaussée de la capitale qui est en train d'être effectuée par une entreprise chinoise.

C'est M. Roger Busima Kataala, directeur général de l'Agence congolaise des grands travaux (Acgt) qui a fait part de cette importante décision au cours d'une conférence de presse qu'il a coanimée avec l'Adg de l'Office des voiries et drainage (OVD) hier jeudi 16 avril.

Au cours de ce face à face avec la presse, destiné surtout à donner l'état et le niveau d'avancement desdits travaux dont la supervision est assurée par l'Acgt, le Dg de cette agence a laissé entendre que cette décision prise par le gouvernement en accord avec l'Hôtel de ville de Kinshasa touchera les constructions érigées à 12 mètres en partant de la limite actuelle de la chaussée. Cela, a-t-il précisé, en partant du rond-point Socimat jusqu'à la gare centrale.

Les parcelles concernées sont, entre autres, building Onatra (clôture), immeuble Congo-Futur (clôture), immeuble Regideso (clôture), immeuble CEI, ex-Banque du peuple, ministère du Budget (clôture), Restaurant Regina, super marché Regina, Alimentation Express, building Sozacom ; Raw-Bank, clôture DGM, clôture Vodacom.

Les responsables de toutes ces constructions, a prévenu le Dg Busima, disposent de 10 jours à partir du 15 avril pour procéder eux-mêmes à la démolition comme le veut la loi. S'ils ne s'exécutent pas de leur propre chef, a-t-il indiqué, c'est l'Hôtel de ville qui procédera à la démolition.

Abordant le point relatif aux travaux proprement dits, le Dg de l'Acgt a fait savoir que la semaine prochaine commencera véritablement la modernisation du boulevard du 30 juin, après l'étape de l'abatage des arbres.

Cette modernisation, a-t-il souligné, passe par l'élargissement de la chaussée qui sera divisée en deux côtés comportant chacun quatre bandes avec un séparateur (élément mobile en béton) à poser au milieu du boulevard pour le séparer en deux.

Pour ce qui est de la problématique de la circulation pendant l'exécution des travaux, le Dg Roger Busima s'est réjoui de constater que l'on ait pas encore déploré des cas d'accident, en dépit des risques que cela comporte. Malgré cela, a-t-il signalé, les dispositions sont en train d'être prises, notamment avec la collaboration de la Police spéciale de roulage en ce qui concerne particulièrement les piétons pour éviter des accidents compte tenu de l'élargissement de la chaussée.

Pour revenir à l'aspect relatif à l'évacuation du boulevard, Roger Busima a signalé la délocalisation du marché des artistes (Wenze ya bikeko) au niveau de la gare centrale.

Source : l'Observateur/Kinshasa