drapeauLe gouverneur de la province a mis en application depuis mercredi le décret présidentiel qui ne reconnaît plus que 4 services aux frontières. 22 bureaux ont été fermés jeudi par le gouverneur au port frontière de Kalundu, en territoire d'Uvira, qui s'est rendu sur place. Ce dernier a en outre encouragé l'Ofida, la DGM, l'OCC et le service d'hygiène à travailler en collaboration

Selon Louis Léonce Muderhwa, plusieurs cas d'abus de pouvoir de la part de la pléthore des services étatiques au port de Kalundu avaient été dénoncés par les opérateurs locaux.

Le gouverneur de province explique les nouvelles règles mises en place dans ce port : « Les opérateurs privés du port de Kalundu ne pourront entrer que par une seule porte. Et à l'intérieur de ce bâtiment, ils trouveront les 4 services réunis. »

Le gouverneur promet qu’un arrêté sera d’abord publié puis, plus tard, un édit au niveau de l’Assemblée provinciale déterminera la durée de traitement d’un dossier : « Il y aura une date limite, si un dossier traîne au delà, cela voudra dire qu'il y a des indices sérieux de corruption. »

Louis Léonce Muderhwa compte sur l’administrateur du territoire pour le respect du nouvel ordre établi : « Il doit assurer un suivi régulier et faire exécuter les décisions que nous venons de prendre. »

Aux services récalcitrants, le gouverneur promet de les traduire en justice : « Le parquet de la République, ici à Uvira, est chargé d'office de se saisir de ce dossier et de le neutraliser de manière à ce que ce service puisse être traduit devant la justice. »

Source : Okapi/Kinshasa

L'application de cette mesure est assurée par le gouverneur de province aux postes frontaliers de Kavimvira, de Kiliba et de Kamanyola, au Sud Kivu.