UNlogoM. Alan Doss, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en RDC et chef de la MONUC, a proclamé la fin de la guerre dans l’Est de la République Démocratique du Congo, à l’issue de ses entretiens lundi à Kinshasa avec le ministre congolais des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba.

« C’est fini, la guerre à l’Est de la RDC », a déclaré M. Doss, soulignant que malgré la résurgence de l’insécurité créée par des groupes armés qui s’attaquent aux populations civiles dans quelques localités du Nord-Kivu, la LRA (Armée de résistance du Seigneur) , l‘ADF/NALU et les FDLR doivent être démantelés par l’opération en cours menée conjointement par les FARDC et la MONUC.

Le patron de la MONUC, qui revient d’une mission à New-York auprès du Conseil de sécurité, a relevé, en réponse à une question, que l’envoi des 3.000 casques bleus supplémentaires à la MONUC a été accordé par le Conseil de sécurité pour accroître la capacité de la MONUC en termes d’hommes et d’appui en hélicoptères d’attaque. Il a, par ailleurs, beaucoup insisté sur les opérations de stabilisation de la situation sécuritaire dans la partie Orientale de la RDC, avec la participation de la MONUC qui n’a pas renoncé aux opérations de traque des groupes armés  nationaux et étrangers, notamment dans le Haut-Uele.

S’agissant des opérations au Nord-Kivu, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC a rassuré le ministre congolais des Affaires étrangères de l’engagement de la MONUC à continuer ses efforts pour le déracinement total des groupes armés étrangers et locaux encore présents au Nord-Kivu, tout en faisant le maximum pour sécuriser les populations civiles.

Le chef de la MONUC a également informé le chef de la diplomatie congolaise de la préparation de la visite des membres permanents du Conseil de sécurité en RDC, dont la date n’a pas été précisée. Il a, enfin, saisi l’occasion pour faire le rapport au ministre des Affaires étrangères de sa récente visite de travail au Conseil de sécurité sur la situation politique et sécuritaire de la République Démocratique du Congo.

source : Acp