tracteur_chantierLes travaux avaient été lancés par le président de la République, Joseph Kabila, il y a deux ans. Mais depuis lors, l’axe routier Kisantu-Kimvula est toujours difficilement accessible. Ces travaux se seraient arrêtés il y a plus d’un mois, selon plusieurs sources, pour cause de détournement

Dans l’entre-temps, les habitants de Kimvula, à près de 200 kilomètres à l’est de Matadi, éprouvent toujours des difficultés d’évacuation des produits agricoles de même que les produits manufacturés leur sont de plus en plus rares. Information confirmée par le président de la société civile de la contrée qui indique qu’aucun véhicule n’est arrivé la semaine dernière à Kimvula.

« Nous sommes en train de subir les conséquences de l’enclavement de notre cité », a fait savoir de son côté un opérateur économique de la même cité, soulignant que dans l’état actuel de la route, « aucun commerçant ne peut accepter envoyer son véhicule parcourir les 235 kilomètres qui nous séparent de Kisantu », surtout en cette période où les pluies se succèdent.
« Nous étions contents le jour du lancement officiel des travaux il y a de cela deux ans. Hélas, après 50 kilomètres des travaux, tout s’est arrêté au village Kimpemba », a poursuivi cet opérateur économique sur un ton de regret. Toutes ces sources attribuent le blocage des travaux à des détournements. Allégation rejetée par le nouveau directeur provincial de l’Office de routes. Et pour sa part, le vice gouverneur du Bas congo, Deo Nkusu a rassuré : d’après lui, les travaux de réhabilitation de la route Kisantu Kimvula auraient repris depuis une semaine au niveau du village Lemfu.

Source : Okapi/Kinshasa