drapeauLe Premier ministre Adolphe Muzito a signé un important décret portant transformation des entreprises publiques en sociétés commerciales. Une vingtaine d'entreprises ont été repris et dans divers secteurs de l'économie nationale dont les mines, l'énergie, l'industrie, les transports, les télécommunications et le secteur financier. Dans le secteur minier on cite la Gécamines, Sodimco, les Mines d'or de Kilo-Moto et Kisenge Manganèse.

Dans celui de l'énergie, on cite le Cohydro et la Regideso. 2 entreprises du secteur industriel viennent allonger la liste à savoir : la Sidérurgie de Maluku et l'Afridex. Dans le secteur des transports : la SNCC, l'Onatra, les Lac, la RVM, les Chemins de fer des Uèles (CFU), la RVA. Dans le secteur de la télécommunication : l'OCPT et enfin dans le secteur financier : la Sonas, et la Cadeco.

Dans un autre registre, une vingtaine d'entreprises vont continuer à fonctionner à savoir l'Ozacaf, la RVF, l'Ogefrem, City-Train, l'ACP, la RTNC, le FPI, l'INSS auxquels s'ajoutent certains autres du secteur de construction à savoir l'Office des Routes, l'OVD, l'Office national du tourisme, l'OPEC, La Fikin, l'Inera, l'ICCN, l'IJZBK, les Musées nationaux et l'INPP.

Entreprises transformées en service public

L'ONDE, la CNEE, l'Ogedep, l'Ofida, la Renapi et enfin 6 autres entreprises sont dissoutes à savoir la Cacaoyère de…, la Palmeraie de Bosuma, la Caisse de stabilisation cotonnière, la sucrerie de Lotokila…

Source : l'Observateur/Kinshasa