AvionLe Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC) transportait au total 7 personnes, toutes membres de l'équipage et qui sont décédées dans l'accident, a affirmé jeudi à l'AFP à Bangui le ministre centrafricain des Transports

"Cet accident a fait sept morts: le pilote, le co-pilote et cinq autres membres de l'équipage", a déclaré le ministre Parfait Anicet Mbay dans la capitale centrafricaine d'où l'avion avait décollé mercredi à destination de Harare au Zimbabwe. A bord de l'appareil appartenant à la compagnie privée centrafricaine Bako, se trouvaient "deux Camerounais, deux Congolais (du Congo-Brazzaville), un Centrafricain, un Zimbabwéen et un Français", a-t-il ajouté, précisant que l'origine de l'accident n'était pas immédiatement déterminée.

Plus tard, le ministre des Transports du Congo-Brazzaville, Emile Ouosso,
avait de son côté affirmé à l'AFP que l'appareil, immatriculé en Centrafrique
et appartenant à un particulier centrafricain, n'avait pas volé depuis un ans.
Selon son homologue centrafricain jeudi, l'avion "a d'abord passé deux ans
à Douala (sud du Cameroun) avant d'être transféré à Bangui".
Le Boeing avait quitté Bangui pour être réparé à Harare, la Centrafrique
n'ayant "pas de compétence technique pour le dépannage de ce genre d'avion.
(...) Les procédures établies ont été observées avant que cet avion ne soit
autorisé à aller faire son bilan", a encore dit le ministre Mbay.

Source : Afp