armesTrois officiers militaires, dont un jeune frère de Laurent Nkunda, sont aux arrêts depuis mercredi à Bunagana, dans la province du Nord-Kivu. Selon le colonel Yav, chargé des opérations dans le grand Nord, ces officiers détenaient illégalement une importante cache d’armes dans cette cité frontalière avec l’Ouganda

C’est au cours d’une opération effectuée dans la nuit de mardi à mercredi que les FARDC ont mis la main sur ces officiers. Selon la source, les troupes loyalistes étaient sur les traces d’un groupe des ex officiers du CNDP et leurs hommes. Une dizaine de personnes de ce groupe étaient ciblées. Mais seulement trois sont tombées dans les filets des FARDC, dont un certain major Seko, qui serait un jeune frère de l’ex chef rebelle du CNDP, Laurent Nkunda, d’après le colonel Yav. L’opération a permis aux FARDC de récupérer aussi armes et munitions détenues par le groupe. Il s’agit, notamment, de 15 pistolets, de lances roquettes, de PKM et de AK 47 dont le nombre n’a pas été révélé. Des matériels de communication ont également été saisis, notamment 15 radios de marque Motorola. Selon la même source, d’autres personnes visées ont réussi à fuir vers l’Ouganda voisin. Les trois officiers arrêtés sont présentement gardés dans les cachots de la coordination des opérations militaires à Goma.

Source : okapi/kinshasa