mobutu_09_01La Confédération helvétique a annoncé dernièrement une troisième prolongation, allant jusqu'au 31 octobre, du blocage des fonds de feu le maréchal Mobutu, estimés à quelques 8 millions de francs suisses, soit 5,2 millions d'euros, suite à la procédure d'un particulier.

Le gouvernement suisse a décidé cette prolongation qui aurait dû s'achever le 30 avril dernier, pour permettre au tribunal pénal fédéral de statuer sur la dénonciation de Mark Pieth, professeur de droit pénal de l'université de Bâle, agissant en tant que particulier.

Les autorités suisses qui bloquent depuis la chute du maréchal Mobutu en 1997 les avoirs placés dans la Confédération par l'ancien président, avaient décidé, le 12 décembre dernier une ultime prolongation du gel de ces montants jusqu'au 28 février de cette année pour permettre une restitution transparente au peuple congolais.

Le 23 avril dernier, les autorités suisses avaient décidé que les quelques 8 millions de francs suisses de l'ancien président de la RDC reviendraient à sa famille. Rappelons que la plainte de la RDC visant à récupérer les fonds Mobutu bloqués en Suisse n'a pas abouti.

C'est en fait en 2001 que la Suisse a lancé " l'opération Lausanne " visant la restitution d'argent détourné par des dictateurs. Au total 1,6 milliards de francs ont été rendus à leurs pays d'origine ces dernières années.

Le 25 février, la Suisse avait décidé d'étendre une deuxième fois jusqu'au 30 avril le blocage des avoirs Mobutu pour permettre au ministère public d'examiner la plainte de la République démocratique du Congo.

Il sied de souligner qu'auparavant, selon le président de l'Ong suisse Coalition congolaise fonds Mobutu gelés en Suisse, Moïse Katongo, après le 30 avril, si l'avocat de la RDC ne fait pas appel de la première décision rendue, et que les héritiers Mobutu ne renonçaient pas à ces fonds, ces fonds doivent automatiquement revenir à ces derniers.

Source : l'Observateur/Kinshasa