drapeauUn malaise règne à la direction générale de migration du Katanga. A la base, la suspension il y a plus d'une semaine du directeur provincial de la DGM/Katanga qui est controversée. Certains agents de la DGM/Katanga, proches du suspendu qualifient la mesure d’inacceptable et refusent de se soumettre aux nouvelles autorités qui assument l'intérim

D'après plusieurs sources à la DGM/Katanga, il est reproché au directeur un détournement de plus d'un million des dollars américains. L'argent qui serait versé depuis une année par l’entreprise Tenke Fungurume Mining pour les visas de ces agents expatriés.

Tout part le 27 Avril dernier lorsqu’une délégation conjointe composée du conseiller économique de l’administrateur délégué général de la DGM et du conseiller financier au ministère de l’intérieur revient d'une mission de travail effectuée à Fungurume. Elle annonce aux agents de la DGM/Katanga la décision suspendant le directeur provincial de ses fonctions parce que reproché d’avoir détourné un million sept cent mille dollars américains. Et sur ordre de la haute hiérarchie de la DGM, le directeur provincial n'a plus eu accès à son bureau.
Mais cette décision n’a pas plu à tous les agents de la DGM/Katanga. Certains la qualifient d’illégale. Et comme réaction, ils refusent d’obéir aux ordres de nouveaux responsables tout en les accusent d’avoir comploté contre le directeur suspendu.
La nouvelle autorité de la DGM/Katanga pour sa part, déplore cette attitude qui paralyse le fonctionnement des différents services. Déjà, une lenteur administrative est observée. Seul le service d'octroi de visas fonctionne normalement. La nouvelle équipe DGM/Katanga promet des sanctions aux récalcitrants.

Source : Okapi/Kinshasa