Route_coup_eL’arrêt « Triangle », sur la route By Pass (Nationale n°1), passage obligé vers l’ISTM, le CNPP, les Cliniques Universitaires du Mont-Amba, l’Université de Kinshasa, les cités de Kindele et Kimwenza, est interdit aux véhicules depuis la semaine dernière. Une large crevasse, gorgée d’eau de pluie, vient de barrer la voie, rappelant aux Kinoises et Kinois le célèbre « Libulu Manzengele » , sur l’avenue de l’Université, entre les communes de Ngaba et Makala. Alors que ce trou est en train d’être versé dans les archives de l’histoire de la ville, grâce aux travaux de génie financés et lancés par le gouvernement, celui du « Triangle » tient la vedette dans les commérages des étudiants de l’Unikin et de l’ISTM, sans oublier les usagers de la route. Les chauffeurs des taxi-bus qui desservent les lignes UPN-Unikin, Rond point Ngaba-Kimwenza, Unikin-Matadi Kibala, Unikin-Masanga Mbila, Kimwenza- Marché Central, Kindele-Marché Central sont désormais contraints de faire un long détour par le Campus de Kinshasa, l’Intendance de l’Unikin et Livulu à l’aller comme au retour.

Les étudiants et étudiantes de l’ISTM ainsi que les pensionnaires du Centre Neuro-Psycho-Pathologique (CNPP) sont les plus malheureux, car ils sont complètement excentrés par rapport au trafic automobile et oubliés des transporteurs en commun. La marche à pied, sur plus d’un kilomètre vers l’entrée de l’Unikin ou l’arrêt « Triangle » est devenue leur corvée quotidienne. En raison de ce goulot d’étranglement du trafic automobile, les véhicules exploitant le transport en commun sont devenus de moins en moins visibles sur l’axe Kimwenza-Kindele-Rond point Ngaba, ce qui complique davantage l’existence aux résidents de cette partie de la capitale.

Source : le Phare/kinshasa