Masisi, sur la route de Kichanga, 67 véhicules sont retenus par les éléments de l’ex groupe armé CNDP à Kirolirwe, à environ 60 kilomètres de Goma. Les camionneurs disent avoir franchi cette zone lors du passage du cortège du gouverneur de province la semaine dernière. A leur retour, le CNDP leur a exigé 500 dollars par camion, avant de poursuivre leur trajet

L’un des camionneurs joint au téléphone par radiookapi.net, témoigne : « Ici on nous exige de l’argent pourtant on en a pas. Et puis, le gouverneur a démantelé les barrières et on ne doit pas continuer à payer. Mais les barrières viennent d’être réimplantées et il y a une file des véhicules. Une unité des militaires est implantée ici à Rudji pour empêcher aux véhicules de traverser. Il n’y a pas des FARDC là, c’est les mêmes éléments que nous y trouvions avant. Et à la tombée de la nuit, on dort en dessous des véhicules, et on manque à manger…Ces véhicules transportent des haricots, des maïs, du sorgho, mais ces denrées vont pourrir maintenant »
Pour rappel, à l'issue d'une série de visites dans le Masisi, le gouverneur de province avait pourtant annoncé des patrouilles mixtes FARDC-police sur ces voies pour justement sécuriser le trafic routier de cette zone.