CEIAvec plus de 27 millions d'électeurs potentiels dans un pays grand comme l'Europe de l'ouest mais dépourvu d'infrastructures de base, l'organisation d'élections en République démocratique du Congo n'est pas une tâche facile.

Les préparatifs ont commencé pour la remise à jour massive des listes électorales, qui débutera le 7 juin. Avec l'aide du PNUD et de la mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), la Commission électorale indépendante (CEI) a entrepris une expérience pilote d'actualisation des listes électorales, afin de vérifier la fiabilité du matériel, des logiciels et des modules d'inscription.

Cette opération s'est tenue dans trois centres d'inscription de la province de Kinshasa. On a également testé les procédures d'inscription pour les électeurs et vérifié qu'elles sont compréhensibles pour ces derniers.

Des milliers de personnes se sont rendues à l'école Maluku, dans la province de Kinshasa, afin de vérifier que leurs données personnelles étaient d'actualité ; 600 d'entre elles se sont inscrites sur les listes pour la première fois et leurs informations ont été enregistrées dans la base de données électorale.

La RDC a été secouée par des conflits tout au long de son histoire. Une série de coups d'État au début de son existence ont amené au pouvoir Mobutu Sese Seko, dont le règne a duré trois décennies et a été marqué par une corruption généralisée.

C'est pourquoi le PNUD et la communauté internationale apportent un soutien appuyé à la CEI et au gouvernement congolais, qui s'efforcent d'organiser des élections locales équitables et transparentes.

Après des décennies de guerre civile et de violence, les premières élections démocratiques qu'ait connues cette nation africaine se sont tenues en 2005. C'est Joseph Kabila qui a été élu président. À présent, la CEI espère qu'avec les élections locales, ce cycle électoral touche à sa fin.

Si cette expérience est concluante, on peut espérer que la remise à jour complète des listes électorales et que les élections locales elles-mêmes aideront à mettre la République démocratique du Congo sur la voie d'un relèvement complet.

Source : PNUD