trainEn plus de Kalemie, le travail à la Société nationale de chemins de fer du Congo (SNCC) a repris à Lubumbashi, avec un premier trafic à destination de Kolwezi, à 300 kilomètres de là, après trois mois de grève

Le départ du train à destination de Kolwezi a ainsi annoncé la reprise officielle, bien que timide, du travail au sein de cette entreprise publique. La cérémonie a été présidée par le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, accompagné du président de l’assemblée provinciale, Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Pour ce premier trafic, la locomotive transportait une dizaine de citernes d’acide sulfurique.

Selon l’ADG de la SNCC, la reprise du travail a été possible grâce à l’assouplissement de la position des agents de Likasi qui ont fini par accepter de toucher trois mois d’arriérés de salaire, mars, avril et mai 2006, au taux de 400 francs congolais le dollar américain, tel que celui-ci leur a été proposé par la haute direction de l’entreprise. Depuis le déclenchement de la grève, Likasi était le noyau dur et constituait ainsi un verrou incontournable.
Certains agents interrogés ont indiqué pour leur part avoir repris parce qu’ils n’avaient pas le choix. Mais ils disent attendre fermement la concrétisation des promesses faites par le comité de gestion, notamment, le paiement de prochains salaires en tenant compte du taux réel de change.

La reprise totale du travail est annoncée pour le lundi 11 mai.

source : okapi