UNlogocasques_bleus_arm_sLa délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies a terminé sa mission ce lundi au Nord-Kivu, et devait en principe arriver le soir même dans la capitale, à Kinshasa. Avant de clôturer sa visite à Goma, cette délégation a tenu un point de presse au cours duquel elle a apprécié les efforts déployés pour améliorer la sécurité dans le secteur de Kiwanja-Rusthruru, et annoncé en même temps le renforcement des forces de la Monuc, à partir de juillet prochain, avec près de 3 000 nouveaux casques bleus

Les efforts que la délégation a salués sont ceux fournis conjointement par la population locale, la Monuc et les FARDC. Mais, ces efforts devraient se poursuivre surtout que, à partir de juillet prochain, la Mission onusienne en RDC devrait être renforcée avec près de 3 000 nouveaux casques bleus, a déclaré l’ambassadeur Jean Maurice Ripert qui conduit cette délégation.

Peu avant de visiter Kiwanja dans l’après-midi, la délégation du Conseil de sécurité a déclaré être venue en RDC pour montrer sa solidarité avec la population congolaise et ses autorités, alors que la confiance renaît et que la situation sécuritaire générale s’améliore progressivement. Elle a également indiqué être venue apporter son soutien et dire sa satisfaction de voir que la la Monuc applique avec plus d’efficacité son mandat par rapport au passé.

De son côté, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahunga, a aussi profité de la présence des délégués du Conseil de sécurité pour apprécier l’appui logistique que la Monuc apporte déjà aux FARDC et à la police nationale qui se déploient progressivement sur toute l’étendue de la province.

En plus de la rencontre avec les représentants des humanitaires, la délégation a également visité l’hôpital Ila Africa, où sont prises en charge des femmes victimes de violences [sexuelles.] Des violences que le Conseil de sécurité souhaite bien voir prendre fin.

source : okapi