fmi_rd_congo_200Dominique Strauss-Kahn est attendu, ce samedi, à Kinshasa. Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) doit s'entretenir avec les plus hautes autorités de l'Etat, à commencer par le président Kabila, mais aussi le Premier ministre et d'autres responsables politiques. Au programme des entretiens : les conséquences de la crise sur l’économie de la RDC et le rôle de la Chine dans l'économie congolaise.

Officiellement, si Dominique Strauss-Kahn se rend en RDC, c'est qu'il souhaite entendre les responsables politiques de pays qui sortent d'une situation de conflit et qui sont, en plus, fragilisés par la crise.

Mais ce devrait aussi être l'occasion de régler d'autres dossiers plus sensibles. Le Congo Kinshasa est actuellement en discussions avec le FMI pour la signature d'un programme de soutien à la balance des paiements. Le FMI pourrait apporter sur trois ans 500 millions de dollars au budget de la RDC.

Autre sujet de discussion : une réduction de la dette publique extérieure du pays à hauteur de 90%. Selon une source proche du dossier, presque tous les points techniques seraient bouclés. Tous sauf un : celui des contrats que la RDC a signé avec la Chine.

Le Club de Paris s'inquiéterait de l'endettement du Congo auprès de la Chine et refuserait pour l’instant d'apporter une assurance financière sans garantie sur la soutenabilité de la dette. De leur côté les autorités congolaisesmèneraient actuellement des discussions leurs partenaires chinois sur ce dossier

Source : Rfi/France