Deplac_sUne trentaine de maisons ont été incendiées dans la nuit de vendredi à samedi dans la localité de Bulotwa, dans la périphérie de Kanyabayonga, en territoire de Lubero. Il n’y a pas eu de victimes. Cet acte criminel est attribué aux hommes armés en uniforme, non autrement identifiés. Au même moment, un campement militaire a été attaqué et incendié à 50 kilomètres de Lubero. Les premiers éléments d’enquête indiquent une attaque surprise des FDLR

Les habitants du quartier Visevere de Kanyabayonga ont été surpris vers minuit, par des hommes en uniforme et en armes. Ces derniers ont mis le feu à leurs maisons avant de demander aux occupants de foutre le camp, en toute vitesse, avec interdiction d’emporter quoi que ce soit. Biens matériels, animaux domestiques, réserves de nourriture, tout a été mis au feu.
Selon des sources, 34 à 36 maisons ont été brûlées. Par contre, aucun coup de feu n’a été tiré. Les habitants rapportent qu’une patrouille des FARDC (armée nationale de la RDC) était sur place avant cet acte criminel.

Plus loin à Kasenge, à environ 50 kilomètres de Lubero, un campement militaire a été attaqué. Une source militaire qui a requis l’anonymat, parle de 3 militaires tués. Le camp a été complètement brûlé. La même source attribue cette attaque aux FDLR.


Source : Okapi