Tribunal_Mbanza_ngguTrois secteurs du territoire de Mbanza Ngungu sont les plus touchés par ces inondations. Selon Dominique Manzukula, chargé de communication du Comité de développement de Kolo, une ONG locale, il s’agit d’une véritable catastrophe naturelle. Il sollicite une intervention urgente des autorités provinciales et nationales

Il s’agit des secteurs de Kolo, Kolo Tava et Makuta à Mbanza Ngungu. Environ 70 villages, notamment Mvela, Kinkoka, etc., dont les habitants ont vu leurs champs envahis par l’eau suite au débordement des rivières Mvuazi, Kwulu et Bombe, à cause des pluies successives, et ces eaux ont dévasté leurs champs. Ces inondations ont causé d’importantes pertes de cultures et de pourritures, a indiqué Dominique Manzukula. Le maïs, le manioc, l’arachide… sont les principales cultures détruites. Les animateurs de développement parlent d’environ 40 000 personnes touchées. Ces ménages ont perdu leurs réserves de vivres et de semences agricoles, selon Evariste Thabu, superviseur au poste sentinelle de Lukaya et des Cataractes, une structure agricole locale. La même source parle d’une situation alarmante.

De son côté, un proche du ministère provincial de l’Agriculture a indiqué que le gouvernement provincial s’y penche déjà. Dans un bref délai, dit-il, des actions d’assistance seront menées pour ces populations.

Source : Okapi