MuzitoLe Premier ministre Adolphe Muzito a présenté, hier mardi 9 juin, le Programme de stabilisation et de reconstruction des zones sortant des conflits armés aux partenaires du gouvernement congolais.

Pour rappel, l’objectif global de ce Programme est de « stabiliser la RDC en améliorant l’environnement sécuritaire et en restaurant l’autorité de l’Etat dans les zones autrefois contrôlées par les groupes armés, en facilitant le retour et la réintégration des personnes déplacées et réfugiées, et en accélérant la relance des activités économiques ». Ce plan a été élaboré pour une période de six mois, c’est-à-dire de juin à décembre 2009. Il comprend trois composantes : la sécurité, le domaine humanitaire et social, ainsi que la relance économique.

Dans sa communication, le Premier ministre a rappelé que son gouvernement avait reçu trois missions, à savoir la fin de la guerre dans l’Est du pays, la consolidation de la paix et la refondation de l’Etat ; la stabilisation du cadre macroéconomique ; la reconstruction de la RDC par la mise en œuvre des cinq chantiers de la République et l’amélioration des conditions sociales de la population grâce à l’accès aux services sociaux de base de qualité.

A en croire Adolphe Muzito, « ces trois missions sont étroitement liées ». Et d’ajouter que la paix « est une condition incontournable à la stabilité macroéconomique qui, elle-même, conditionne de manière directe, l’obtention des résultats tangibles en matière d’investissements publics et d’amélioration des indicateurs de développement humain ». Le Premier ministre a reconnu que les missions assignées à son gouvernement sont difficiles. Mais, de leur accomplissement dépendent deux facteurs importants, le renforcement de l’unité nationale et, grâce à elle, la mobilisation des énergies nationales pour le grand effort de reconstruction, a-t-il fait remarquer.

Tout en saluant l’esprit qui a caractérisé les partenaires du gouvernement en ce qui concerne le Plan d’urgence de stabilisation et de reconstruction des zones sortant de conflits armés, Adolphe Muzito a sollicité auprès d’eux, la confirmation de l’accompagnement politique de ce Programme.

En outre, le Premier ministre a souligné que le président de la République invite tous les acteurs impliqués dans ce Programme « à produire rapidement des résultats en termes d’amélioration des conditions de sécurité, d’assistance aux personnes déplacées, de leur réinsertion sociale et de relance économique ».

Avant d’émettre le vœu de voir le défi de la stabilisation de la partie orientale de la RDC relevé. A ce sujet, le chef du gouvernement a dit que cela est possible avec les moyens qui seront mobilisés par les uns et les autres.

Source : le Potentiel/kinshasa